Une belle cueillette des champignons

Étiquettes:

Aller à la cueillette des champignons, l’automne venu, est un de ces petits plaisirs oubliés ces dernières années. Et pourtant, que de bons souvenirs de battues, fructueuses ou non, en Lorraine ou en Bretagne, en région parisienne ou en Bourgogne. Mon père, mycologue amateur mais assez pointu, m’a transmis quelques-unes de ses connaissances, et surtout le goût de s’aventurer dans les forêts d’automne pour espérer dénicher de quoi se faire une bonne omelette, ou même peut-être une de ces récoltes exceptionnelles qui obligeront à sécher ou congeler les champignons… pour en profiter tout l’hiver.

Le temps retrouvé m’a donc donné l’envie d’y petite sortie en forêt de Rambouillet. Départ au petit matin, avec cette petite pensée …

« on est Lundi,… il n’y aura pas beaucoup de monde dans les bois».

Et de fait, je n’ai quasiment recontré aucun être humain pendant les quelques heures passées à fureter. Mais de belle rencontres mycologiques que je partage avec vous pour le plaisir des yeux.

Fougères et chênes, ou peuvent dormir les cèpes
Zone humide, propice aux pieds bleus
Vesse de Loup perlée – Lycoperdon perlatum
Clavaire doré (identification incertaine)
Laccaire améythiste – Laccaria amethystina
Cèpe de Bordeau – Boletus Edulis
Scléroderme vulgaire ou Scléroderme citron – Scleroderma citrinum
Amanite rosissante, ou Golmotte – Amanita rubescens
Pied bleu – Lepista nuda
Lépiote élevée (jeune) ou coulemelle – Macrolepiota procera
Bolet rude (médiocre) – Leccinum scabrum
Bolet à pied rouge (attention, mieux vaut ne pas consommer) – Boletus éerythropus
Amanite tue-mouches – Amanita muscaria

Sinon, la récole a été bonne !

1 commentaire pour “Une belle cueillette des champignons”

  1. Retour de ping : Yearbook 2021 Perso – Nicopedies

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *