2007 Pyrenees

Étiquettes:

De retour d’une semaine de randonnée avec Quentin dans les Pyrénées. Cette année, l’itinéraire était principalement côté Espagnol.

8 Juillet 2007

Départ à Pont du Prat, sous un temps couvert. Passage au refuge de la Soula, montée du Port d’Aygues Tortes (2683m) et bivouac côté espagnol vers 2400m, avec un très belle vue sur la face nord du Posets. Le temps se dégage dans la soirée.

9 Juillet 2007

Descente vers Biados, pique-nique du midi vers le Ibon de Millas, puis montée au Collado de Eriste. Descente vers le Thon de Lladanetta et bivouac. Observation de nombreux isards autour de la tente en soirée. Nuit Froide.

10 Juillet 2007

Quentin au sommet du pic de Posets (3375m)

Départ tôt le matin. Nous laissons la tente et nous escaladons le pic des Posets avec un sac léger. On met les crampons par 2 fois dans la “voie royale” qui est presque entièrement à l’ombre. C’est un vaste couloir, encadré par les falaises de la Tuca alta à droite, et de la Diente de Llardana  à gauche. On débouche sur un col (env. 3000 m) pour une petite pause. La suite de la progression se fait sur une épaule qui rejoint la crête. On prend ensuite une sente étroite (et impressionnante par le vide) qui contourne la crête par la droite. La sente se termine assez rapidement et l’on doit remonter à gauche dans les rochers arriver au sommet un peu avant 10h du matin (3375m). Nous sommes seuls, la vue est magnifique sur toute la chaîne des Pyrénées.

Retour au bivouac (nous croisons les premiers randonneurs vers 3000m) et repas de midi. On part redescend, puis on part “hors sentier” pour rejoindre le lac Ibon de Crist. Montée au col “Collado de la Plana” (2702m), puis redescente pour le bivouac au lac “Agujas de Penamo”.

11 Juillet 2007

Descente sur le refuge d’Estos auquel nous arrivons vers 11h, pour passer un rapide coup de fil à Valérie et Geoffroy. Après un petit rafraîchissement, remontée dans un paysage de plus en plus lunaire pour arriver au Lac Blanc (2757m) sur lequel flottent des blocs de glace. Bivouac en altitude et nuit très froide.

12 Juillet 2007

Montée vers le col de Litérole

Un petit matin splendide : ciel bleu et air froid et sec. Nous contournons le lac pour attaquer, avec les crampons, la très belle montée vers le col de Litérole Inférieur. Petit casse-croûte au col, puis on pique vers le Lac du Portillon. Un petit “rafraîchissement” au refuge, puis nous remontons vers la Tusse de Montarqué (2889m) sur laquelle nous nous faisons la pause de Midi. Ensuite, progression avec des vues superbes vers le col du Pluviomètre, puis montée vers le col des Gourds Blancs (recrampons, pas vraiment nécessaires car la pente n’est pas très forte, mais c’est pour le fun). Arrivé au col, nous envisageons de redescendre pour bivouaquer près d’un des lacs qui jalonnent la descente. Mais en redescendant, on croise de plus en plus de monde… et nous abandonnons l’idée de camper. Après ces quelques jours de solitude, nous voulons rester sur l’image de notre dernier bivouac sauvage. Nous poussons donc jusqu’au refuge de la Soula, puis nous descendons jusqu’à Pont du Prat, auquel nous arrivons vers 17h, après une longue et belle dernière étape. Un petit coup de fil, et nous réservons une nuit à l’hôtel à Saint-Lary-de-Soulan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *