Randonnée dans le massif du Néouvielle

Étiquettes:

Quentin étant au Japon, le reste de la famille est parti une semaine pour une randonnée dans les Pyrénées. Cette ballade avait un double but

  • faire une randonnée itinérante en haute montagne
  • reconnaître le parcours du Grand Raid des Pyrénées, préparé par Nicolas

L’itinéraire prévu suit donc -a priori- très exactement l’itinéraire du Grand Raid des Pyrénées (voir l’animation sur Google Earth).

1er Jour (16 Aout) : Départ de l’hotel Lou Rider, a Espiaube. Espiaube se situe au pied des pistes de la station de ski de Saint-Larry de Soulan. L’hôtel est tenu par une anglaise très sympa et qui fait une très bonne cuisine. L’étape de la journée débute par l’ascension du col du Portet (2215m), longe un sentier en corniche au dessus du lac de l’Oule, puis monte vers les lacs de Bastan, le col de Bastanet (2507m), suivi d’une descente, via une série de lacs (Campana, Gréziolles, Laquets) vers le village d’Artigues qui se trouve sur la montée vers le col du Tourmalet. Le soir, nous avons réservé au Gîte des cascades. Au total de la journée : 21km de marche et 1200m de montée.

Lac de l’Oule

Premier plan (de gauche à droite) : Crête d’Estoudou, Col d’Estoudou, Soum de Monpelat (2474m), Pic d’Anglade (2511m), Vallon d’Estibère, Pic d’Aygues Cluses (2620m), Pic du Contade (2714m), Crête de Port Bielh, Pic de Bastan (2715m). Second Plan (de gauche à droite) : Pic de Bugatet (2738m), Pic Méchant (2930m), Pic de Néouvielle (3014m)
 
 
 
Arrivée au lac de Bastan inférieur

Lac de Bastan inférieur

Lac de Bastan du milieu

Lac de Bastan supérieur

Arrière plan (de gauche à droite) : Pic de Bastan (2715m), Col du Bastanet, Pic de Portarras (2697m), Pic de Bastan d’Aulon (2721m), Col de Bastan, Pichaley (2626m)

Vue Nord depuis le col du Bastanet
Lac de la Hourquette et Hourquette de Caderolles à gauche

Vue Ouest depuis la Hourquette de Caderolles
Très belle vue sur le lac de Port Bielh sous la crête de Port Bielh. En arrière-plan (de gauche à droite) : Pic de Campieil (3157m), Pic Maou (3074m), Pic Long (3099m), Arête de Cap de Long, Turon de Néouvielle (3035m), Pic des Trois Conseillers (3039m), Pic de Néouvielle (3014m), Brèche de Chausenque, Crête d’Espagne

Lac et refuge du Campana

2ème Jour (17 Aout) : Montée vers le col de Sencours (2378m), puis ascension vers le pic du Midi. Nous n’irons pas jusque au sommet (trop de monde, et l’étape est encore longue) et nous nous arrêterons au col des laquets (2637m). Ca fait quand même une belle montée de près de 1500m. Nous redescendons ensuite vers la station de Barège, où nous arrivons fort fatigués après une longue longue journée.

Montée vers le pic du Midi : Vue sur le cap de Sencours, le Pic du Midi et le vallon de l’Adour d’Arizes

Montée vers le col de Sencours

Panorama vers le vallon de l’Adour d’Arizes et le cap de Sencours depuis le col de Sencours

Panorama Nord depuis l’ancienne auberge  du col des Laquets.

Premier plan (de gauche à droite) : Pic et col du Tourmalet.  Second  plan : Pic des Quatre Termes. 3ème plan : Col de Madamète et Hourquette d’Aubert, crête d’Espagne et Pic de Néouvielle.  Pic Campbieil. Pic Méchant. Pic de Bugatet. 4ème plan : Cylindre Marboré, Brèche de Roland, Vignemale

3ème Jour (18 Aout) : Montée depuis Barège vers la cabane d’Aygues Cluses. A cet endroit, nous quittons la route du GRP, pour poursuivre via le GR10 par le Col de Madamète (2509m), d’où nous découvrons le superbe panorama du massif du Néouvielle, avec les lacs d’Aumar, d’auber et d’Orédon à nos pieds. Longue descente vers les lacs, puis remontée vers le col d’Estoudou (2260m) et rescente vers le refuge du lac de l’Oule.

Vallée de Barège. Pic d’Ardiden en arrière plan

Cabane d’Aygues-Cluses
Au dessus, Pic d’Aygues-Cluses avec le col de Barège à sa droite, suivi du Pic de Gourguet, du Pic d’Estibère et du Col de Madamète. A gauche, Pic du Contade

Lac de Coueyla Gran, près de la cabane d’Aygues-Cluses

Lac de Madaméte

Descente du col de Madaméte

4ème jour (19 Aout) : remontée vers le col du Portet, et descente vers Espiaube, pour un retour au Chalet Lou Rider. C’est le seul jour de la semaine où nous aurons un peu de pluie, tout au long de l’après-midi.

5ème jour (20 Aout) : la randonnée itinérante en boucle s’étant bien passée, et Valérie et Geoffroy étant bien aguérris à la montagne, Nicolas décide de tenter l’ascension du Pic de Campbieil (3157m) en partant du lac de Cap de Long. C’est un sommet que Nicolas avait déjà grvi en 2006 avec Quentin, en passant par le pic de l’Estarague. Cette voie étant un peu « aérienne », Nicolas décide sagement de passer par l’itinéraire via la Hourquette de Cap de Long. La journée est belle, mais l’ascension sera longue (environ neuf heures de marche pour l’aller-retour vers le sommet).

Le Néouvielle se reflétant dans le lac de Cap de Long au petit matin

Le Néouvielle se reflétant dans le lac de Cap de Long

Le pic Campbieil (au centre) est encore très loin…

Valérie  et Geoffroy admirant le panorama depuis le sommet du Pic Campbieil

(vue sur le Pic long, le Pic de Néouvielle et le lac de Cap de Long)

Valérie (à gauche) admire le lac de Cap de Long à la redescente du pic Campbieil

Au total, la petite famille a fait en 5 jours 100km de rando, avec 5500m de dénivelé positif (plus de 1100m par jour, ce qui est un total très respectable). Geoffroy est devenu beaucoup plus à l’aise dans la marche en montagne, sur sentiers, éboulis, voire rochers…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *