How Can We Help?
< All Topics
Print

Trocquemé Paul Chrisostôme (1835-1915)

Paul Chrisostôme Trocquemé est né le 24 mars 1835 à Saint-Quentin (Aisne). Il est le fils aîné de Jean Christostôme Scévola Trocquemé (1793-1873), négociant à Saint-Quentin, et de Flore Louise Drancourt (1810-1888). Ses deux parents sont issus de familles protestantes, et descendent tous deux de plusieurs générations de mulquiniers (tissage de toiles fines à partir de lin).

Paul Chrisostôme fait ses études au collège de Saint Quentin (où il est boursier en 1850) et devient bachelier es lettres en 1854, à l’âge de 19 ans. Il va alors à Montauban, où il obtient en 1859 sa thèse de bachelier en théologie, thèse intitulée « Esprit de l’épître de Saint-Jacques ».

Il a alors comme surnom « Bouton Jaune ».

Il sera successivement pasteur à

  • Sedan (1861-1865),
  • Bouhets/Ste-Foy-la-Grande (1866-1870),
  • La Chaud-de-Fond en Suisse (1870-1874),
  • Clairac (1881-1883)
  • Saint-Sulpice-de-Royan et l’Eguille (1884-1906).

Marié en 1866 à Ste-Foy-la-Grande avec Suzanne Roberty), le couple eut 8 enfants : Louise (1867), Marguerite (1869), les jumeaux Paul et Jules (1871), Jeanne (1873), Madeleine (1875), Suzanne (1877) et  Marc (1879).

La famille est endeuillée par la mort précoce de Madeleine et 1899 (morte de la typhoïde alors qu’elle était institutrice en Angleterre) et Marc en 1918 (mort de la grippe espagnole à Rochefort)

A Saint-Sulpice-de-Royan, Paul Chrisostôme fait l’acquisition d’une vaste demeure, dont il fait le presbytère, maison qui deviendra un point de passage de la famille.

Il prend sa retraite le 1er Janvier 1906 et bénéficie alors, sur décision du ministère des cultes, d’une pension ecclésiastique de 1350 Francs.

Il publie un recueil de poésies en 1913 et décède le 4 avril 1915 à Saint-Sulpice-de-Royan.

Fiche Geneanet

Previous Passy, Pierre (1861-1941) : Agronome et arboriculteur
Table of Contents